Années 30

Sibyl Colefax

Lady Colefax se lance dans la décoration d’intérieur en 1930. Elle dispose d’un bon réseau de relations et elle est également en avance sur son temps. Son cercle d’amis et de connaissances lui permet de se faire une clientèle et elle devient ainsi une femme d’affaires prospère. Harold Nicholson, le diplomate britannique, écrit dans son journal : « Déjeuner chez Boulestin avec Sibyl Colefax. Elle m’annonce que l’an dernier, à elle seule, elle a fait un bénéfice de £2,000. Elle se lève à l’aube et s’affaire jusqu’à minuit. Quelle femme courageuse. »

Le secret du succès de Sibyl auprès d’une clientèle réputée s’explique par son talent pour concevoir des intérieurs confortables et élégants, sans pour autant être prétentieux. Elle est liée d’amitié avec la famille royale, notamment avec le Duc de Windsor et Wallis Simpson, avec des artistes, tels que Charlie Chaplin et Cole Porter, et avec la plupart des membres de l’aristocratie britannique. En 1938, elle est tellement sollicitée qu’elle doit s’agrandir, et elle demande alors à John Fowler, une étoile montante de la décoration d’intérieur, de s’associer avec elle et de la rejoindre dans son studio de Bruton Street, dans le quartier de Mayfair. En 1939, la société est ainsi rebaptisée et prend le nom de Sibyl Colefax & John Fowler.

Violet Trefusis avec Sibyl Colefax, décoratrice d’intérieur à la mode et hôtesse, et Cecil Beaton. Photo avec l’aimable autorisation de Martin Wood
La bibliothèque de la maison de Sibyl Colefax à Lord North Street
Next Section: Années 40